¡Colombia! ¡Que chevere!

Bon avant tout, il faut savoir que dans cette article il s’agira de tout sauf de vélo, les ayant posés pour 3 semaines pour barouder avec les copains 🙂

Medellin

Après une 1ère soirée arrosée de shot d’Aguardiente (le pastis local qui se boit sans eau), on se remet la tête à l’endroit pour partir à la découverte de la ville. Loin de l’image sulfureuse et dangereuse des années 70 au début des années 2000, la ville est aujourd’hui globalement safe voire même gentrifiée et hispster dans certains quartiers comme celui d’El Poblado.

On va faire un tour à la Comuna 13, un des quartiers les plus dangereux de Colombie à une époque pas si lointaine. Bref, aujourd’hui, ça va bien mieux et cet endroit est aujourd’hui connu des touristes pour son street-art. On fait le choix de ne pas prendre de guide mais sentant que ça manquait un peu, on demande à un jeune qui vend des tshirts de nous parler de son quartier. On tombe très bien, on sort un peu des sentiers battus, et on nous explique les affrontements des années 90-2000 entre guérillos, para et policiers mais également l’opération Orion pour « pacifier » le quartier en octobre 2002. Officiellement, cet assaut aura fait 11 morts mais en réalité, il y aura des centaines de disparus.

On va se faire un match au stadium entre l’Atletico Nacional et Cali où sous une pluie battante les supporteurs sont déchainés, ambiance au top bien que Medellin perdît 3-1. Dernière journée avant de prendre la route.

Guatapé, Jardin & Salento

Après 3 jours de ville, on est content de reprendre le chemin de la campagne pour Guatapé. Bien que très touristique, on trouvera un petit hébergement au vert à l’extérieur du village. On se monte les 700 marches du Piedra de Penol pour admirer la magnifique vue sur les petits lacs. On conseille d’y aller d’ailleurs en fin de journée en semaine pour éviter le monde. Une rando, une balade en kayak, quelques bières et plusieurs parties de tarot plus tard, on quitte Guatapé pour Jardin.

A Jardin, notre petit groupe de 6 potes commence à trouver un rythme. Un rythme finalement assez simple fait de rando, tarot et bouffe/pinard le soir. On s’y fait 🙂

Ces petits villages très colorés se ressemblent et on s’y sent bien. On décide d’aller à Salento. Ce sera le trajet de la muerte, 8h de bus dont la moitié sur piste. On est content d’arriver :). Tellement content qu’une partie de l’équipe poussera le bouchon un peu plus loin ce soir là :). Bref, on se remet dans notre rythme avec des randos aux paysages magnifiques comme ceux de Cocora ou la visite d’une finca cefetera. 4 jours plus tard, c’est avec émotion qu’une partie de la team s’en va (les bien-connus Chachou et Tonio). C’est donc avec Cyril et Malou qu’on fera la dernière semaine.

La boue et les sommets

On choisi de faire un trek de 3 jours dans le parc de Los Nevados. Riche idée. Sauf qu’il pleut depuis pas mal de temps dans cette région. La 1ère journée est ardue, 24km dans la boue et 2000m de D+ avec l’ascension d’un sommet à 3800m. Heureusement entre 2 averses les paysages sont magnifiques. Le lendemain, ça tire sur les jambes de certains, on décide de raccourcir et d’aller dormir dans un petit refuge à 3500m. C’est rudimentaire au niveau matériel mais l’accueil par ce couple de colombiens est fabuleux. Le lendemain, il y aura 2 réveils, ou plutôt un seul; celui d’Antoine à 5h du matin pour faire l’ascension avec le guide d’un sommet à 4400m. Vue à couper le souffle dans un paysage complétement dégagé. La chance. Retour à 9h du matin où tout juste réveillé, le reste de l’équipe attend pour le petit dej avant la descente finale et le retour à la vie « normale ».

On passera les 2 derniers jours dans le charmant village de Filandia, et comme le tarot se joue aussi à 4, on ne changera pas beaucoup de rythme 🙂

Quelques infos en vrac et petites généralités

  • 800km de bus
  • En Colombie 100km de bus = 3h, faut être cool 🙂
  • Malgré des gros soupçons de chance, Tonio est déclaré vainqueur au tarot
  • Note pour la suite : ne plus donner de frijoles à Cha (le flageolet local)
  • Record à battre au jeu de la grenouille : 115 000 (battu sur le fil, Cyril s’en mord encore les doigts)
  • Tu peux cracher tes poumons à 3500m d’altitude, faudra pas forcément d’attendre à ce que le guide s’arrête pour toi (Malou en aura fait les frais 😉 )
  • Le tejo : la pétanque colombienne qui se joue aussi avec pastis
  • « Que chevere » signifie que c’est cool en espagnocolombien

La suite

C’est encore avec émotion qu’on quitte nos copains pour faire le trajet vers Medellin. Le retour se fait en douceur et toujours tout en chaleur avec l’accueil de Patricia et Dario où, il faut le dire, on se sent comme à la maison.

2 jours plus tard, direction la Casa Ciclista de Medellin pour faire réviser nos vélos et échanger les bons plans dans cette maison faite pour les cyclo-voyageurs. On restera finalement 5 nuit, car Marjorie, ayant eu son visa pour le Canada, doit donner ses empreintes biométriques au bureau de Medellin mardi.

Pendant ce temps, on rencontre de chouettes personnes avec des parcours vélos étonnants, comme ce couple de français parti faire le tour du monde il y a 4 ans et voyageant maintenant à 3, avec leur petite fille qui est née au milieu du voyage au Népal, il y a un peu plus de 2 ans…

Mercredi, de nouveau sur la route, direction le sud! 900km avant la frontière de l’Equateur…

Les vélos nous ont manqué et on est tellement content de remonter dessus, on a hâte!

On vous embrasse fort et on pense bien à vous,

Antoine et Marjo

p.s : la connexion étant pas ouf ici, on s’excuse pour la qualité de la vidéo et des photos! 🙂

le résumé en 5mn
Une partie de la team
la team au complet avec notre guide pour la comuna 13
la comuna 13
Déconne pas, sinon tu prends la rouste de mamie
Malgré ce que l’on pourrait penser, à la RATP tu bronzes pas forcément
Guatapé, vue de la piedra de Penol
700 marches pour monter, quand tu fais les courses, faut pas oublier le pain
Guatapé, tout en couleur
Quand après 3 jours, tes potes en ont déjà marre de toi
Jardin
Petite finca de café vers Salento
On a tous un côté touriste
Palmas de cocora – les plus hauts du monde -on dit-
300m de d+ et c’est déjà fatigué
le colibri, espèce en non-voie de disparation en Colombie
4400m – la récompense après l’effort
Malou, contente de sortir de la boue
on voit quasiment l’Equateur, prochaine étape!

3 réflexions sur « ¡Colombia! ¡Que chevere! »

  1. Que chévere el nuevo vídeo!

    Aimé par 1 personne

  2. darojas53gmailcom 11 juin 2019 — 15 h 50 min

    Muy bueno o, mejor, muy chévere. La despedida en la maison fue muy emotiva y nosotros también tenemos el sentimiento de chaleur avec vous. De nuevo, muchos éxitos y felicidades en su viaje al sur del mundo.

    Aimé par 1 personne

  3. génial mes petits les photos un régal les jardins magnifiques et le colibri trop trop beau Antoine tes commentaires trés bien écrit un grand bravo de gros gros bisous a vous deux ,merci de me faire voyager

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close